Programme d'étudiantes et d'étudiants réfugiés

Simon Kuany grins as they start the walk to Convocation Hall to graduate from mineral engineering at University of Toronto.

Le Programme d'étudiantes et d'étudiants réfugiés est un programme unique en son genre, combinant la réinstallation et la poursuite d’études supérieures. Lancé en 1978 avec le placement d’un étudiant à l’Université Carleton, le programme s’est depuis développé pour prendre en charge plus de 150 étudiants réfugiés par an grâce à des partenariats actifs avec plus de 100 100 campus de les universités, les collèges et les cégeps du Canada.

En tant que signataire d’entente de parrainage officielle, l’EUMC dispose d’un accord de longue date avec Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada. Cet accord nous permet de faire venir des étudiants réfugiés au Canada en tant que résidents permanents. L’EUMC identifie les étudiants réfugiés ayant besoin de se réétablir et accorde la permission aux comités locaux de l’EUMC dans les établissements d’enseignement postsecondaire du Canada de les parrainer au nom de l’EUMC.

Un élément essentiel pour le succès du programme est son modèle de parrainage unique des jeunes par les jeunes, qui permet aux jeunes étudiants canadiens à jouer un rôle actif dans le parrainage des étudiants réfugiés. Nos comités locaux sur les campus collectent des fonds et organisent des activités de sensibilisation pour le programme sur leurs campus et dans leurs communautés. Ils jouent également un rôle crucial en offrant un soutien social et scolaire quotidien aux étudiants PÉR.

Au-delà de la réinstallation, le Programme d'étudiantes et d'étudiants réfugiés offre également une voie innovante pour l’intégration des jeunes réfugiés. Une étude de 2003 a révélé que 94% des étudiants PÉR s’étaient impliqués dans des associations et des groupes au sein de leurs communautés dès leur arrivée et que 90% avaient trouvé un emploi trois ans après leur arrivée au Canada. Plus des ¾ ont indiqué qu’ils se sentaient « complètement » ou « très » intégrés à la société canadienne. La majorité des étudiants interrogés ont estimé que le programme était particulièrement avantageux pour les aider à s’adapter à la vie au Canada.

Girls attending class in refugee camp

L’impact de ce programme a un effet d’entraînement sur les familles et les communautés des étudiants. En donnant aux jeunes réfugiés la possibilité de poursuivre leurs études, nous redonnons aussi à leurs familles l’espoir en l’avenir, puisque nous offrons à leurs enfants les connaissances, les compétences et l’expérience nécessaire pour qu’ils puissent construire un avenir meilleur pour eux-mêmes et leurs familles. De telles possibilités encouragent également les autres jeunes réfugiés à rester à l’école primaire et secondaire, dans l’espoir de pouvoir postuler au Programme d'étudiantes et d'étudiants réfugiés une fois leur diplôme en main.

Depuis 1978, le programme a pris en charge plus de 2 200 jeunes réfugiés, leur donnant la possibilité de poursuivre leurs études dans un environnement sécuritaire et accueillant sur des campus canadiens à travers le pays.

Réponse à la crise afghane des réfugié.e.s

Après des années de progrès en matière d’éducation dans le pays, où le taux de scolarisation avait décuplé, l’avenir de l’éducation d’une génération entière est maintenant en jeu.

Seul le temps nous dira ce qu’il adviendra de l’accès à l’éducation en Afghanistan. À l’extérieur des frontières du pays, des millions de jeunes Afghans et Afghanes courent déjà le risque de ne pas terminer leurs études. Soulignons qu’avant la fin de l’année 2020, il y avait 2,8 millions d’Afghanes et d’Afghans réfugiés déplacés et que depuis le début de cette année, ce sont plus d’un demi-million d’Afghans et d’Afghanes qui ont quitté leur foyer.

Le Canada s’est engagé à réinstaller des dizaines de milliers d’Afghanes et d’Afghans réfugiés, mais le gouvernement a besoin que la population et les établissements du Canada, comme le vôtre, interviennent et prêtent main-forte. Vous pouvez offrir une éducation et un refuge sûr à de jeunes Afghans et Afghanes par l’entremise du bon vieux Programme d’étudiants réfugiés de l’EUMC. Pour en savoir plus.

À propos de l’EUMC

L’EUMC est un organisme canadien sans but lucratif de développement international qui œuvre pour améliorer les possibilités d’éducation, d’emploi et d’autonomisation pour les jeunes, les femmes et les réfugiés dans plus de 25 pays à travers le monde. Depuis plus de 50 ans, nous habilitons notre réseau d’établissements d’enseignement postsecondaire, de partenaires du secteur privé et de volontaires pour contribuer à la construction d’un monde plus équitable et durable pour les jeunes. Pour en savoir davantage, veuillez consulter eumc.ca.

Témoignages d’étudiants

Alfred Orono Orono - Former SRP Student, BA Criminology – University of Alberta

Alfred Orono Orono

Ancien étudiant du Programme d’étudiantes et d’étudiants réfugiés, BA Criminology – University of Alberta

Ce que j’ai vécu en tant qu’enfant soldat aurait pu me détruire, mais a plutôt fait naître en moi une passion pour la défense des droits humains. En 1993, j’ai finalement réussi à m’échapper mes ravisseurs et j’ai passé deux ans dans divers camps de réfugiés, jusqu’à ce que je reçoive la nouvelle qu’un groupe de jeunes étudiants de l’Université de l’Alberta me donnait une chance de poursuivre mes études postsecondaires grâce au Programme d'étudiantes et d'étudiants réfugiés de l’EUMC . À un moment où je me sentais impuissant, on me donnait la chance d’avoir un avenir meilleur, pour moi-même, ma famille et ma communauté.

Cyrus Silverstrider - WUSC Local Committee Member, University of Toronto – St. George Campus

Cyrus Silverstrider

Membre d’un comité local de l’EUMC, University of Toronto – St. George Campus

J’ai été très inspiré par l’impact positif et direct que je pourrais avoir dans la vie des étudiants réfugiés en étant un membre actif de notre comité local de l’EUMC. Je me suis rendu compte que je pouvais être à la fois un ami, un camarade accueillant et un mentor, pour aider à ce que l’expérience des étudiants au Canada soit la meilleure possible. Le meilleur aspect de ma participation au comité local est la possibilité que j’ai eu d’entrevoir le réseau des brillants étudiants qui sont venus étudier au Canada. J’ai eu la chance de rencontrer tant d’étudiants et je dois dire que je suis touché par la joie, l’optimisme et la persévérance qui les caractérise.